Parrainez vos amis et recevez 5€

Le minimalisme : qu’apporte au quotidien ce mode de vie et cette philosophie particulière ?

Comments off
1851 mots pour vous donner de l'information 16 informations essentielles

Dans nos sociétés de plus en plus encombrées, le minimalisme apparaît comme une solution exceptionnelle pour réduire notre stress. Mais qu’est-ce que le minimalisme ? Comment l’intégrer dans notre quotidien ? C’est ce que nous allons voir dans ce guide complet.

Définition du minimalisme


Plus qu’un simple choix ou mode de vie, le minimalisme correspond à une approche philosophique qui vise à s’éloigner de la surconsommation pour privilégier une vie simple centrée sur l’essentiel.

Qu’est-ce qu’une personne minimaliste ?


Une personne dite “minimaliste” a pour objectif de clarifier et de simplifier tous les aspects de son existence. Cette démarche personnelle peut passer par différentes voies : minimaliser l’environnement intérieur et extérieur de son logement, son mobilier, ses objets usuels et autres.

Le minimalisme : un choix de vie


En choisissant de se concentrer sur l’essentiel et de moins consommer, les minimalistes réalisent que ce choix de vie leur permet de réaliser des économies ; ils peuvent maintenant investir dans des matériaux plus écologiques et de meilleure qualité. Ils contribuent également à la durabilité et à l’écologie, des enjeux de société majeurs. Faire une sortie en famille ou avec les amis plutôt que de s’acheter une montre neuve s’avère un exemple de la pensée minimaliste. Cette façon de vivre nous incite à faire des choix délibérés pour profiter d’une existence plus gratifiante et plus authentique. Pour toutes ces raisons, le minimalisme gagne en popularité.

Comment vivre de façon minimaliste ?


Opter pour cette démarche, c’est axer sa vie sur les expériences et les découvertes plutôt que d’accumuler les biens matériels. Pour arriver à atteindre ce but, la personne minimaliste accepte de se défaire graduellement des objets qu’elle n’utilise pas régulièrement. Elle établit un budget et s’y tient. Les produits usagés recyclables deviennent son premier choix, plutôt que de toujours acheter du neuf. Elle n’hésite pas à se préparer des lunchs plutôt que d’aller souvent au restaurant.  Bref, c’est un choix de vie qui implique certains sacrifices mais les résultats en valent la peine.

Pourquoi adopter le minimalisme ?


Adopter le minimalisme peut avoir pour but principal de se détacher des liens que l’on a développés – à la mesure des années – pour retrouver une certaine liberté. On peut opter pour ce mode de vie pour vivre dans un environnement plus épuré afin de profiter de plus de temps libre. En effet, un intérieur dégagé devient plus facile et plus rapide à entretenir. En misant sur ce qui est plus essentiel, on met de côté les choses superflues. Le minimalisme simplifie la vie au quotidien, car il permet de ralentir son rythme d’activité, tout en économisant argent, temps et énergie.

Le but du minimalisme


Le minimalisme a pour but principal de changer le rapport que nous entretenons avec le matériel et de couper (ou du moins, réduire au maximum) le lien de dépendance avec celui-ci. En dématérialisant sa vie, les expériences et les relations interpersonnelles prennent une valeur maximisée.

La psychologie derrière le minimalisme


Le minimalisme favorise une concentration optimisée, augmente la capacité au bonheur, encourage les achats conscients et favorise l’équilibre mental au quotidien. Les personnes qui optent pour ce choix de vie entretiennent des relations interpersonnelles de meilleure qualité ; elles souffrent moins de stress que celles qui vivent dans un milieu encombré et parfois désordonné. Il a été observé que les minimalistes ressentent davantage certains sentiments tels que la gratitude et d’empathie.

Les bienfaits du minimalisme


La simplicité, une meilleure qualité de vie, une prise de conscience optimisée et un sentiment de satisfaction font partie des bienfaits du minimalisme. Ce mode de vie libère également de l’espace mental ; il permet de réaliser des économies financières et de temps. Il constitue un moyen de participer à l’écologie en réduisant l’impact sur l’environnement.

Comment devenir minimaliste ?


Certaines étapes sont essentielles pour adopter l’approche minimaliste :

1. Faire le tri


Faire un état des lieux est nécessaire avant d’entreprendre le triage de vos possessions matérielles dans chaque espace de vie de votre logement. N’hésitez pas à prendre des notes de ce que vous observez. Il existe différentes méthodes pour trier. Vous pouvez, par exemple, choisir de sélectionner les objets par catégorie plutôt que par pièce. Vous pouvez aussi trier chacune des pièces en utilisant la méthode des trois sections : 1) à conserver 2) à vendre ou à donner 3) à jeter. Une fois que cette zone a été traitée, mettez de côté ce que vous souhaitez garder et entreprenez les actions pour vous débarrasser du reste. Passez ensuite à la pièce suivante.

2. Désencombrer son espace de vie


Devenir minimaliste commence par le désencombrement de son aménagement intérieur. Un logement dégagé est beaucoup plus facile à trier ; il facilite également le mouvement d’un espace à un autre. Nul besoin de vous stresser pour tout désencombrer en une seule fois. Si, par exemple, vous commencez par le salon, posez-vous des questions telles que : les meubles sont-ils tous utilisés régulièrement ? Y a-t-il trop d’accessoires décoratifs ? L’important consiste à libérer de l’espace pour ce qui compte vraiment. Par le fait même, vos réponses vous aideront à faire de bons choix. Rendre son intérieur plus épuré contribuerait à vous libérer de l’espace mental.

3. Ne conserver que l’essentiel


S’il est difficile pour vous d’identifier ce que vous devez garder, sachez qu’il existe quelques trucs pour vous aider. La règle des 90/90 par exemple, qui consiste à se demander si un article a été utilisé au cours des derniers 90 jours ou s’il le sera dans les 90 jours suivants. Si la réponse à ces deux questions est négative, c’est un indice que le temps est venu de vous défaire de cet article. Pour savoir si un objet à valeur sentimentale doit être conservé ou non, demandez-vous s’il vous apporte réellement de la joie et contribue à votre qualité de vie. Dans l’affirmative, mieux vaut le garder précieusement ; si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui donner une seconde vie grâce à un don à un organisme caritatif, ou l’offrir en cadeau à un(e) ami(e) qui l’appréciera.

4. Devenir sélectif dans ses nouvelles acquisitions


Le minimalisme passe par une consommation consciente. Acheter moins mais mieux constitue une étape essentielle pour une démarche minimaliste, éthique et responsable. Pour atteindre cet objectif, il faut arriver à faire la distinction entre l’essentiel et le superflu. Trop souvent, nous sommes enclins à acquérir des articles qui correspondent à des tendances éphémères plutôt qu’à des besoins réels ; ce qui nous amène à effectuer des achats impulsifs. Prenez le temps de réfléchir avant d’acheter, afin d’investir dans des produits qui donneront une valeur ajoutée à votre vie. Acquérir des articles recyclés plutôt que neufs contribue à réduire votre consommation globale et à faire diminuer votre empreinte écologique. Si vous devez acheter du neuf, privilégiez l’utilité à long terme plutôt qu’à court terme en préférant la qualité à la quantité. Pour les opérations de nettoyage, optez pour des produits naturels (bicarbonate de soude, vinaigre, citron…) plutôt que d’investir dans des produits chimiques commerciaux.

Exemples concrets de vies minimalistes


Parmi les minimalistes convaincus, on compte certaines célébrités telles que Leonardi Di Caprio, Marie Kondo, Ryan Nicodemus, Joshua Fields Millburn, Steve Jobs et Mark Zuckerberg.
Leonardo Di Caprio est connu pour son engagement actif envers les causes environnementales. Il a adopté un mode de vie minimaliste pour faire diminuer son empreinte carbone et sensibiliser le public à la lutte contre les changements climatiques.
Marie Kondo, qui prône une approche minimaliste, a créé une méthode de rangement appelée KonMari pour désencombrer les espaces et simplifier la vie au quotidien.
Ryan Nicodemus et Joshua Fields Millburn connus sous le nom “The Minimalists” ont contribué à faire connaître l’approche minimaliste à travers leur blog, leurs publications et leur documentaire.
Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg est réputé pour son style de vie et minimaliste. Malgré sa richesse, il porte des vêtements simples et vit dans une maison modeste et épurée.
Quant au regretté Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, il était un fervent adepte de l’approche minimaliste tant en matière de design que dans sa vie personnelle.

Livres sur le minimalisme à lire absolument


  • L’art de la simplicité de Dominique Loreau, éditions Flammarion.
    Éloge de la légèreté de Dominique Loreau (2018), éditions Flammarion.
    La magie du rangement de Marie Kondo (2015), éditions First.
    L’écologie d’intérieur de Marie Quéru (2022), éditions Eyrolles.
    L’essentiel et rien d’autre de Fumio Sasaki (2017), éditions Guy
    Trédaniel.

 

Complements-alimentaires.co

Complements-alimentaires.co