Quelles sont les méthodes pour arrêter de fumer naturellement, sans médicament ni substitut nicotinique Aucun avis

Pour la plupart des fumeurs, arrêter de fumer est quelque chose de difficile et souvent ils doivent s’y prendre à plusieurs reprises avant d’y arriver définitivement.

Il existe de nombreuses méthodes pour aider les fumeurs à arrêter. Mais voilà, elles ne sont pas toutes efficaces et elles sont loin d’être totalement naturelles. Quand on y pense, c’est un comble de devoir intoxiquer son corps avec des agents chimiques pour se débarrasser de l’intoxication que représente la fumée de cigarette.

La raison pour laquelle la plupart des méthodes ne sont pas efficaces, c’est parce qu’elles ne traitent pas chaque aspect de la dépendance. Eh oui, la dépendance au tabac est un phénomène complexe. Si c’était simple, tout le monde arrêterait et ce serait la fin de l’industrie du tabac.

Les méthodes pour arrêter de fumer naturellement

Les trois aspects de la dépendance

Les sociétés de tabac travaillent d’arrache-pieds depuis plus d’un demi-siècle à rendre les cigarettes toujours plus addictives. Il est donc important de traiter l’aspect physique de la dépendance créé non seulement par la nicotine mais aussi par tous les additifs que les fabricants de cigarettes ajoutent au tabac.

De nombreuses méthodes (comme les médicaments, les substituts nicotiniques, la cigarette électronique, les cigarettes sans tabac) ne traitent que cet aspect physique de la dépendance et ne sont par conséquent pas d’une grande efficacité. De plus ces méthodes ne sont pas naturelles car elles font intervenir de nombreuses substances chimiques et ont plus ou moins d’effets secondaires indésirables.

Pour être efficaces, les méthodes d’aide à l’arrêt doivent également s’occuper des deux autres aspects de la dépendance :

  • l’aspect psychologique : souvent les fumeurs se servent de la cigarette pour gérer leur stress, leurs émotions (le cafard, l’ennui, la colère, etc.) et certaines situations de la vie (cacher son embarras ou sa gêne, se donner une contenance, se donner la pêche ou se remotiver, etc.).
  • l’aspect comportemental : les fumeurs ont souvent attrapé une multitude d’habitudes liées à la cigarette (la cigarette fumée avec le café, celle après le repas, celles en buvant un verre, etc.).

Il existe une méthode qui traite chacun de ces trois aspects de manière totalement naturelle.

Les plantes au secours des fumeurs

Certaines plantes ont des vertus utiles pour les fumeurs qui arrêtent. Elles vont les aider à résister aux envies de fumer ou vont leur permettre de gérer plus facilement les symptômes de sevrage.

Le kudzu

Le kudzu est une plante grimpante originaire de Chine qui a des propriétés calmantes. Il va aider à diminuer le stress engendré par l’arrêt et va également modérer les symptômes de manque.

La teinture d’avoine

La teinture d’avoine a un effet relaxant bénéfique en période d’arrêt du tabac.

La stévia

La stévia est une plante de la même famille que le chrysanthème. Elle vient du Paraguay où elle est utilisée comme un édulcorant naturel. Elle est utile au cours de l’arrêt car elle permet de diminuer la force des envies de fumer.

La valériane

La valériane va donner goût peu agréable au tabac. De plus, elle a des vertus calmantes et va être utile pour les fumeurs dont l’arrêt est source de tension ou de nervosité. Elle est aussi conseillée faire atténuer les insomnies et favoriser l’endormissement.

Précaution : l’usage de ces plantes peut interférer avec certains traitements médicaux, renseignez-vous auprès de votre médecin avant de les utiliser.

Un rythme de vie sain

Arrêter de fumer est en soi une épreuve et être en forme physiquement va vous aider pour la surmonter. Pour cela :

  • Dormez suffisamment.
  • Mangez sain et équilibré. Mangez des fruits et des légumes frais. Cependant, ne vous lancez pas dans un régime, cela vous ferait trop de privations d’un coup.
  • Buvez beaucoup.
  • Ayez une activité physique quotidienne : marchez au moins une demi-heure par jour.
  • Faites régulièrement du sport.

S'il vous plaît, donnez votre avis

Frédéric Barthe

A propos Frédéric Barthe

Gros fumeur pendant 34 ans, j'ai essayé plusieurs fois d'arrêter mais je n'y suis pas arrivé jusqu'à ce que je découvre et mette au point une méthode qui marche.

Les commentaires sont clos.