Conua nutraceutique complements alimentaires et produits naturels

Pourquoi fait-on de l’apnée du sommeil et quel traitement prendre pour retrouver un sommeil de qualité ? Aucun avis

Comments off

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil 

Le phénomène de l’apnée du sommeil n’est pas nouveau et toucherait rien qu’en France 4% de la population (soit 2 680 000 personnes de français). Il se caractérise par des phases d’apnée non contrôlé allant de 10 à 30 secondes lorsque l’on dort. Aussi appelée syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) on parle d’apnée du sommeil quand notre corps répète ces apnées au minimum 5 fois par heure dans la nuit.

Ces dernières sont produites par l’arrêt respiratoire des conduits de l’arrière-gorge que sont les muscles du pharynx et la trachée pendant notre sommeil. Il s’ensuit un arrêt de l’oxygène et une réaction du cerveau qui réveille la personne pour que cette dernière reprend sa respiration.

Les conséquences de ces micro-réveils peuvent être important sur le quotidien des personnes, en cause cela produit :

De la fatigue, des difficultés à mémoriser, des troubles de l’humeur, des maux de tête au réveil et une somnolence excessive au cours de la journée.

Sur le long terme cela provoque aussi la mortalité d’autres troubles sur notre santé comme l’augmentation de risque cardiovasculaire, maladie coronarienne, hypertension artérielle ou encore d’accident vasculaire cérébral.

On mesure le degré d’apnée du sommeil au nombre de répétitions d’apnée du sommeil par heure. On appelle cet indice l’IAH ou indice d’apnées/hypopnées).

Entre 5 et 15, l’apnée est dite légère

Entre 16 et 30, l’apnée est modérée

Au-delà de 30, l’apnée du sommeil est sévère

Le profil des personnes souffrant le plus généralement d’apnée du sommeil

Très souvent les personnes présentant des apnées du sommeil ont des pathologies liées à un diabète ou un poids anormal comme l’obésité. Mais aussi à des processus naturels comme la vieillesse ou des anomalies de taille et de position de la mâchoire. D’autres facteurs externes entrent aussi en jeu, comme une sur consommation d’alcool ou de tabac. À noter que les hommes sont deux fois plus touchés par l’apnée du sommeil.

Comment se soigne l’apnée du sommeil ?

Il existe différentes façons de traiter l’apnée du sommeil, la première qui est la plus recommandée est de réduire sa consommation d’alcool, et de tabac et de perdre du poids pour les personnes ayant une apnée provoquer par ces pathologies. Si ces dernières ne suffisent pas ou que la personne souffrant d’apnée du sommeil ne présente pas ces pathologies alors le traitement le plus souvent prescrit est la machine à apnée du sommeil ou aussi appelé en ventilation dite en pression positive continue (ppc). Il s’agit d’un masque relié à une machine qui envoie de l’air pendant notre sommeil. L’air sous pression envoyé pendant notre sommeil maintient les voies respiratoires ouvertes. Il est en général préconisé de le porter toutes les nuits pendant au moins 5 heures. Il limitera alors les périodes d’apnées et les micro-réveils. Le patient retrouvera ainsi des nuits plus calmes et un sommeil de meilleure qualité. Il est recommandé d’utiliser la machine à apnée du sommeil dès que l’on souffre d’un stade modéré d’apnée du sommeil, c’est-à-dire un indice IAH supérieur à 15. La machine à apnée du sommeil est efficace en général dans 80 à 100% des cas, elle est mise en location remboursable par l’assurance Maladie. Le patient est cependant contraint de dormir une nuit dans un centre d’étude du sommeil pour voir sa réaction à la machine et son calibrage. En effet, il arrive que la machine à apnée du sommeil provoque quelques effets secondaires ou gêne les patients, comme la sécheresse buccale par exemple.

Il existe aussi la possibilité pour les patients dont l’apnée est liée à un défaut anatomique de faire une chirurgie, ainsi une modification de l’anatomie du pharynx ou une chirurgie nasale par exemple peuvent stopper l’apnée du sommeil quand ces derniers sont les éléments déclencheurs.

Autre traitement : l’orthèse d’avancée mandibulaire. Il s’agit ici d’une orthèse destinée à positionner la mâchoire inférieure plus en avant. Cela force la langue à avancer et libère le passage de l’air dans le pharynx. Cette solution est utilisée souvent dans un second temps pour qui la machine à pression continue n’a pas été performante.

Il existe aussi le traitement indirect, où l’on va agir sur les symptômes plus que sur les causes. Le solriamfétol peut ainsi être proposé aux personnes souffrant de somnolence afin de réduire leur somnolence au cours de la journée.

S'il vous plaît, donnez votre avis