Conua nutraceutique complements alimentaires et produits naturels

Le Sommeil Polyphasique est-il une méthode efficace de la gestion du sommeil ? Aucun avis

Comments off

Une femme en train de dormir

 Le sommeil, un élément important

Le sommeil est un élément important de notre vie, on passe ainsi un tiers de notre vie à dormir. Pour beaucoup cela est beaucoup trop, et c’est vrai que dit comme ça, il difficile de leur donner tort. Cependant ce dernier est irremplaçable et nous permet de nous reposer et de nous rebooster. Il faut savoir que le manque de sommeil pertube notre cerveau, qui peut mettre plusieurs jours à récupérer. Il existe cependant une méthode, le sommeil Polyphasique pour réduire son sommeil tout en récupérant tout aussi bien. Mais est-ce vraiment une méthode miracle ?

 Le sommeil polyphasique c’est quoi

Qu’est-ce donc que le sommeil polyphasique? C’est tout simplement le fait de dormir plusieurs fois dans une journée de 24 heures, au lieu de dormir en une seule fois, en général la nuit comme dans un sommeil monophasique classique.

L’exemple le plus connu de personnes pratiquant le sommeil polyphasique sont les skippeurs qui dorment sur des courtes périodes de 20 minutes en général, afin de pouvoir garder le cap et contrôler leurs environnements en mer. On peut aussi prendre l’exemple dans une autre mesure des travailleurs de nuit qui dorment la matin et l’après-midi en divisant leur sommeil en deux siestes de 3 à 4 heures, car le corps pour des raisons physiologiques ne peut dormir bien sûr certaines heures de la journée. En effet il existe des heures sur la journée plus propice à dormir comme le début d’après-midi, après avoir déjeuner.

On parle d’ailleurs en général de 6 différentes façons de pratiquer le sommeil polyphasique. Combinant un temps de repos plus ou moins long et des petites siestes courtes.

Ainsi il existe :

La Siesta : 6 heures + 1 sieste de 20 min ;

Everyman 2 : 4 heures 30 + 2 siestes de 20 min ;

Everyman 3 : 3 heures + 3 siestes de 20 min ;

Everyman 4: 1 heures 30 + 4 siestes de 20 min ;

Uberman: 6 siestes de 20 min toutes les 4 heures ;

Dymaxion: 4 siestes de 30 min toutes les 6 heures.

Un réveil sur un lit

L’efficacité du sommeil Polyphasique

Lorsqu’on effectue un sommeil monophasique, on alterne entre des phases de sommeil légers et profond, avec des cycles durant 90 minutes. Il existe ainsi 4 phases de sommeil durant un cycle.  L’endormissement, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Le sommeil profond et paradoxal étant les sommeils qui nous aident à récupérer, ceux qu’on qualifie de réparateur, qui nous permettent vraiment de recharger nos batteries et nos capacités cognitives (mémorisation, concentration, logique), essentiel pour notre corps et nos activités quotidiennes.

Ainsi le dormeur moyen dort entre sept et huit heures et bénéficie de 40% de sommeil profond et 60% de sommeil léger. Si on fait le calcul on s’aperçoit alors d’après la théorie que seulement 2 h 48 à 3 h 20 de sommeil sont profonds et paradoxal et donc réparateur dans notre nuit de sommeil. Le sommeil polyphasique en revanche du fait de sa nature plus courte, permettrait d’entrer dans les phases de sommeil profond plus rapidement et donc de réduire la part de sommeil léger dans notre journée.

Ainsi en divisant en plusieurs fois les périodes au sein d’une journée où l’on dort, on dormirait autant en phase profonde. Si les périodes sont optimisées à des périodes propices dans la journée, alors il est possible d’atteindre jusqu’à 70% de sommeil profond à chaque fois. En absolue on dormirait en sommeil profond alors autant qu’une personne en monophasique, tout en perdant moins de temps à dormir. Il n’y aurait donc que des avantages à dormir en sommeil polyphasique.

Pour qui est-ce adapté

Attention toutefois, il est difficile de trouver de sérieuses études scientifiques d’application du sommeil polyphasique chez l’homme, il n’y a ainsi pas assez de recul sur les impacts sur le long terme et ce dernier n’offre pas que des avantages. Il faut pouvoir dormir plusieurs fois dans la journée (afin de ne pas se retrouver avec une dette de sommeil), et il n’est pas adapté à tout le monde, en fonction de son mode de vie.

De plus en dehors de la Siesta et de l’Everyman 2, les autres modes de sommeil polyphasique ne sont pas possibles à mettre en place. Le corps ayant besoin de plusieurs jours pour vraiment s’adapter, ils sont ainsi quasi impossibles à mettre en place à part si vous vous retrouvez dans une situation de mort impliquant votre instinct de survie, comme le cas du skippeur.

C’est pourquoi il peut convenir aux personnes ayant un emploi du temps décalé ou travaillant de nuits. Il faut aussi savoir que se lancer dans un tel mode de vie peut avoir un impact sur la vie sociale, car décalé de la majorité des personnes. Nous vous conseillons avant de vous lancer dedans de peser le pour et le contre et de consulter un professionnel de santé.

S'il vous plaît, donnez votre avis