Primevère officinale

Fiche technique de la Primevère officinale

Primevère officinale

Nom latin : Primula veris

Noms usuels : Coucou, Fleur de coucou, Primerolle, Primevère jaune, Fleur de printemps, Herbe à la paralysie, Herbe de St Paul, Clé de St Pierre, Printanière.

Famille : Primulacées

La Primevère officinale était reconnue pour ses vertus médicinales dès le Moyen-Âge.

Il en existe plusieurs variétés mais toutes n’ont pas de qualités thérapeutiques.

La Primevère officinale est une plante vivace qui peut mesurer jusqu’à 30 cm de haut. Les feuilles sont en ovale allongé, plus foncées sur le dessus que sur leur face inférieure. Elles ont des nervures bien marquées. Les fleurs jaune d’or sont regroupées en ombelle simple. Elles s’épanouissent du mois d’Avril jusqu’en Mai. Son odeur, tout comme son goût, sont agréables.

La Primevère est constituée de vitamine C, de sels minéraux, de pigments flavonoïdes, de saponides.

En phytothérapie, les parties utilisées sont les racines, les fleurs cueillies au printemps alors qu’elles viennent de s’épanouir, les feuilles recueillies avant la floraison, le rhizome récolté au printemps et en automne. Le séchage doit être effectué à l’abri de la lumière.

Elle est également employée pour la fabrication d’un thé aux vertus calmantes et pour aromatiser diverses boissons telles la bière.

On trouve la Primevère officinale en Europe jusqu’à 2000 m d’altitude et en Asie. Elle apprécie les bois humides, les prés.

Propriétés et utilisations de la Primevère officinale

PROPRIÉTÉS DE LA PRIMEVÈRE

Calmant, antispasmodique, expectorant, diurétique, dépuratif, décongestionnant, sudorifique.

UTILISATIONS DE LA PRIMEVÈRE

Inflammations, coqueluche, grippe, ecchymoses, troubles digestifs, maux de tête, rhume, rhumatismes, toux.

PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

En rapport Entrées

Les commentaires sont clos.