Persicaire

Fiche technique de la Persicaire

Persicaire

Nom latin : Polygonum hydropiper

Noms usuels : Herbe de St Innocent, Piment aquatique, Curage, Pique-langue, Poivre d’eau, Renouée âcre

Famille : Polygonacées

La Persicaire est une Renouée, au même titre que la Renouée des oiseaux ou la Bistorte. Elle est reconnue pour ses vertus médicinales depuis l’Antiquité et ses qualités n’ont pas été démenties à l’heure actuelle.

La Persicaire est une plante annuelle qui peut mesurer jusqu’à 90 cm de haut. Sa tige est bien dressée, d’une couleur rougeâtre. Ses feuilles sont allongées, vertes avec des nuances rouille. Les fleurs blanc verdâtre s’épanouissent dès le mois de Juillet et jusqu’en Octobre. Elles sont très petites et se présentent regroupées en épis. Le fruit, de forme arrondie ou, au contraire, aplatie, est plus ou moins noir.

Elle est constituée d’huile essentielle, de fer, d’acide gallique.

En phytothérapie, toute la plante peut être utilisée. Il est recommandé de l’employer fraîche mais elle peut être conservée et, dans ce cas, le séchage doit être réalisé à l’abri de la lumière. Elle peut également servir en cuisine pour remplacer le poivre.

On la trouve dans les régions tempérées d’Europe jusqu’à 1200 m d’altitude environ. Elle affectionne les sols humides.

Propriétés et utilisations de la Persicaire

PROPRIÉTÉS DE LA PERSICAIRE

Hémostatique, astringent, dépuratif, diurétique, vaso-contricteur, révulsif.

UTILISATIONS DE LA PERSICAIRE

Hémorroïdes, ménopause, plaie, rhumatismes, varices, bronchite, ulcère de l’estomac, calculs rénaux.

CONTRE-INDICATIONS

L’utilisation en usage interne doit se faire sous prescription médicale uniquement, pas d’automédication, ne pas dépasser les doses prescrites !!!

AROMATHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

En rapport Entrées

Les commentaires sont clos.