Alliaire officinale

Fiche technique de l’Alliaire officinale

Alliaire officinale

Nom latin : Alliaria officinalis Andrz.

Noms usuels : Herbe à l’ail, Herbe aux aulx, Julienne alliaire, Velar alliaire.

Famille : Crucifères

L’Alliaire officinale est une plante bisannuelle de 50 à 80 cm de hauteur.

Sa tige est droite, ses feuilles pétiolées, découpées, d’une forme rappelant un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes, composées de 4 sépales, de 4 pétales, de 6 étamines, 2 capelles. Les graines se trouvent dans des gousses longues à 2 valves. La floraison a lieu de Mars à Juin.

On la rencontre en Europe, mais pas dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans les terrains frais, sur les bords des chemins, et jusqu’à un peu moins de 1000 m. On la rencontre facilement dans les pâturages, et les vaches la broutent volontiers.

Elle contient de l’huile essentielle, de hétéroside azoté, des enzymes, de la vitamine c.

Il est recommandé d’utiliser l’Alliaire officinale alors qu’elle est encore très fraîche car elle perd très rapidement ses propriétés.

On lui prête des vertus antiseptique lorsqu’elle est employée en cataplasme. Autrefois, l’Alliaire était en bonne place dans la pharmacopée comme plante diurétique et antiseptique.

Les femmes enceintes ou allaitantes doivent impérativement demander conseil avant tout usage.

L’Alliaire officinale a la particularité de sentir l’ail lorsqu’on la froisse entre les doigts. Elle doit son nom à l’allium qui signifie “ail”.

Rien d’étonnant, si l’on considère que cette plante était déjà employée en cuisine il y a plusieurs milliers d’années. Actuellement, elle accompagne les salades ou encore l’agneau. On peut hacher les feuilles ou simplement les froisser. Quant à ses graines, elles sont parfois utilisées au même titre que la moutarde noire.

Concernant la cueillette, les feuilles peuvent l’être à partir de février (si l’hiver a été doux) et jusqu’en juin. Il est vivement conseillé de ne pas la récolter le long des routes en raison de la pollution.

Propriétés et utilisations de l’Alliaire officinale

PROPRIÉTÉS DE L’ALLIAIRE OFFICINALE

Elle est diurétique, antiseptique (usage interne et externe), stimulante, expectorante et détersive.

UTILISATIONS DE L’ALLIAIRE OFFICINALE

Gencive, plaie, eczéma, rhumatismes, asthme, goutte, troubles urinaires, fatigue (donne du tonus).

PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication

En rapport Entrées

Les commentaires sont clos.