Dépression : comment la traiter par l’hypnose ? Aucun avis

Contrairement aux croyances populaires, la dépression est une vraie maladie. Elle est peu connue du grand public, et l’entourage de la personne souffrante n’a pas souvent les outils pour aider. Dans un tel contexte, une prise en charge globale du patient est fortement recommandée. Outre les antidépresseurs, les approches traditionnelles de la psychothérapie, l’hypnose peut également être envisagée. Elle propose d’ailleurs de puissantes techniques, qui font leurs preuves. Comment faire ?

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une maladie psychosomatique, dont l’origine est une perturbation de l’humeur. Elle est caractérisée par une tristesse réactionnelle, qui peut être la conséquence :

  • D’un épisode douloureux de la vie ;
  • De la déprime.

Cette tristesse réactionnelle est généralement limitée dans le temps. Cependant, les formes de la dépression sont variables. Selon les cas, elle peut être :

  • Névrotique ou psychotique ;
  • Réactionnelle ou autonome ;
  • Une manifestation traduite par une expression somatique.

Ses symptômes

Dans la majorité des cas, la dépression se reconnait par les symptômes suivants :

  • Une dégradation de l’humeur qui est marquée par une immense tristesse ;
  • Une profonde fatigue, qui n’est pas liée au manque de repos ou de sommeil ;
  • Une perte d’intérêt pour les activités qui étaient autrefois plaisantes ;
  • Des troubles de l’alimentation, qui peuvent impacter le poids ;
  • Une altération du sommeil, hypersomnie ou insomnie ;
  • Une baisse de l’estime de soi, et de la confiance en soi ;
  • Des troubles digestifs ;
  • Une baisse de la libido ;
  • Des idées noires, et quelques fois des pensées suicidaires.

On établit qu’il s’agit de la dépression, lorsqu’au minimum cinq de ces symptômes sont décelés. La durée minimale d’observation est de deux semaines, avec un impact sur la qualité de vie du malade.

Les causes

Avant toute thérapie, l’hypnotiseur Axel Zouaoui recherche les causes de la dépression. Bien entendu, elles peuvent être multiples. Dans la majorité des cas, il s’agit de la somme de nombreux facteurs. Les causes se regroupent en deux types à savoir :

Les facteurs prédisposants 

Ce sont les spécificités de la personne, innées ou acquises.  Entre autres, ce sont :

  • Les troubles de la personnalité : névrotique, hyperémotive, obsessionnelle ;
  • Les facteurs somatiques : maladies endocriniennes et neurologiques, douleurs chroniques ;
  • La génétique : la dépression n’est pas dans les gènes, mais peut être héritée.

Les éléments environnementaux 

Il s’agit des évènements ou situations qui favorisent la dépression. En général, ce sont :

  • Le stress prolongé ;
  • Une perte personnelle comme le deuil, la rupture sentimentale, etc. ;
  • La consommation ou le sevrage de certaines substances, alcools ou drogues.

Le traitement de la dépression

Il existe de nombreuses approches pour venir à bout de la dépression. En ce qui concerne l’hypnose, il faut savoir qu’elle seule n’est envisagée que dans de rares cas dans le traitement. Cette option ne se présente que dans les cas de dépression récente, légère ou liée à une réaction. Lorsque les dépressions sont moyennes voire sévères, l’hypnose vient en complément à un suivi médical. Elle accompagne aussi une prise d’antidépresseur.

Comparativement aux autres types de thérapies, l’hypnose présente un certain intérêt. Elle permet de faire un travail complet sur la maladie, de même que les différents représentations inconscientes et ressentis corporels. Plusieurs recherches ont prouvé que l’hypnose est efficace pour restaurer les symptômes de la dépression.

Hypnose : seule ou en complément

En optant pour un traitement de la dépression par l’hypnose, on travaille au niveau psychique. Il en découle un rétablissement de l’équilibre physique, et une amélioration du système nerveux. De plus, l’attention de la personne malade est redirigée et donc une réaction de la rumination. L’hypnose se sert énormément des suggestions, ce qui accroit l’effet des antidépresseurs. L’anxiété et la dépression peuvent également être réduites par la visualisation.

Il s’agit d’une technique très utilisée en hypnose, dans le traitement des troubles psychosomatiques.

Hypnothérapie cognitive

Il existe d’énormes variables dans les causes et les différentes formes de la dépression. C’est la raison pour laquelle, le traitement est une somme de plusieurs approches. Les chances de guérison sont ainsi plus élevées. En associant l’hypnose et la thérapie cognitivo-comportementale, il est possible d’obtenir des résultats probants face à une dépression majeure.

Dans les cas de dépression périnatale, l’hypnothérapie cognitive est d’une grande efficacité. Il se peut même qu’elle se substitue aux médicaments. Les antidépresseurs dans leur grande généralité sont risqués pour les femmes enceintes. C’est ce qui positionne l’hypnothérapie parmi les meilleures alternatives.

Comment de temps dure la thérapie ?

Le nombre de séances dépend de plusieurs facteurs relatifs à la dépression. Ce sont :

  • Le type ;
  • L’intensité ;
  • L’ancienneté de la maladie.

Deux ou trois séances conviennent s’il s’agit d’une dépression légère et réactionnelle. Par contre, le nombre de séances peut être plus important dans le cas d’une dépression plus profonde.

Précautions et risques

Il est déconseillé d’utiliser l’hypnose quand la dépression est combinée à des troubles psychologiques graves. Ces derniers incluent les troubles bipolaires, la paranoïa et la schizophrénie. Des bouffées délirantes peuvent être provoquées par l’état de transe. Vous devrez donc vous référer à votre médecin, surtout si vous êtes sous traitement antidépresseur.

S'il vous plaît, donnez votre avis

Les commentaires sont clos.