Bon stress ou mauvais stress : quel impact pour notre santé physique et mentale ?

Qui dit stress ne dit pas forcément mauvaises nouvelles, loin de là !

En fait le stress est un ensemble de réactions physiques et psychiques ordonné par notre corps. C’est une réponse à une situation qui nous semble « dangereuse ». Le cerveau va sonner l’alerte, ordonner la sécrétion d’hormones en cascade et activer une multitude de réactions physiques.

C’est donc en réaction à un choc nerveux ou à une « agression » que vous ressentez l’un ou plusieurs de ces stimuli : accélération du rythme cardiaque, montée d’adrénaline, rougeur sur les joues, sueurs, vertiges, maux de ventre…

Une question de perception

stop stress negatif

En fait c’est la façon dont on perçoit une situation qui va moduler notre réaction. Si votre cerveau se sent menacé alors il va tout faire pour rétablir un équilibre : c’est un réflexe purement biologique ! Si vous voulez en savoir plus sur ce mécanisme, rendez-vous sur le blog Bonjour l’Angoisse pour connaître la différence entre le stress, l’anxiété et l’angoisse.

Une étude réalisée aux Etats-Unis par National Health Interview Survey en 1998 a d’ailleurs montré que la perception du stress pouvait changer les réactions physiques. En effet, l’étude réalisée auprès de 30 000 adultes reposait principalement sur 2 questions :

– A quel point avez-vous ressenti du stress cette année ? Quelle quantité de stress avez-vous supportée cette dernière année ?

– Pensez-vous que le stress nuit à votre santé ? Croyez-vous qu’il soit dangereux pour votre santé ?

Les résultats de ces deux questions ont ensuite été mis en perspective avec l’indice national de mortalité et le taux des participants jusqu’en 2006. L’étude a examiné le lien entre la quantité de stress et la perception du stress sur la santé.

perception stress

Les résultats sont sans appel : les personnes qui ont déclaré avoir eu beaucoup de stress durant l’année et qui pensaient qu’il affectait leur santé avaient en fait 43% de risque supplémentaire de mourir. A l’inverse, les personnes qui avaient eu une année stressante mais qui ne pensaient pas que cela pouvait impacter leur santé n’avaient pas plus de risque de décès.

La perception du stress, la croyance au fait qu’il est nocif pour la santé a modifié leur santé physique. La bonne nouvelle est que l’inverse est aussi vrai : en changeant d’avis sur le stress et ses effets alors on modifie la réponse de l’organisme de façon positive.

Une réponse au stress parfois utile

Si la perception du stress peut en modifier la réaction, à faible dose la réaction au stress peut aussi s’avérer utile et positive. Il n’est pas forcément quelque chose de négatif ! On retient souvent la boule au ventre qu’il procure mais il nous pousse en réalité à accomplir des choses que l’on ne ferait pas en temps normal.

En situation de stress, le corps va nous donner un regain d’énergie pour nous aider à combattre ou à fuir une situation. Dans le premier cas, il sera une réelle stimulation : les graisses et le sucre sont transférés rapidement au sein de notre corps pour nous donner un coup de boost.

Si vous percevez votre réaction au stress comme utile alors la réaction physique en sera-t-elle aussi modifiée : les symptômes physiques ressemblent en fait à s’y méprendre à la réaction à d’autres émotions comme la joie.

Être stressé ne signifie donc pas automatiquement être en mauvaise santé. C’est bien la perception du stress et la réponse engendrée qui vont avoir un impact sur notre santé. Bonne nouvelle : vous pouvez donc agir sur l’impact qu’il à sur votre état de santé en gardant bien évidemment en tête qu’à durée prolongée on ne parle plus de stress mais bien d’anxiété ou d’angoisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *