À quelle température l’eau est-elle la plus bénéfique à l’organisme ? Aucun avis

On dit souvent que le bonheur n’est jamais loin. L’eau, celle que nous utilisons tous les jours et qui compose la majeure partie de la terre, est pleine de ressources bénéfiques. Aujourd’hui, il suffit d’observer les minorités en manque d’eau pour discerner son importance vitale.

Il n’y a ni vie ni avenir sans source d’eau exploitable. Cette affirmation s’avère, d’autant que l’eau, outre son utilité générale, a des vertus curatives nécessaires au bien-être. En effet, la consommation d’eau chaude ou froide est souvent recommandée par les thérapeutes.

Quels sont donc les bienfaits de la consommation de chacune des deux eaux ? Faut-il préférer l’une à l’autre ? Quels sont les inconvénients selon chaque usage spécifique ? Plus de détails dans les lignes à suivre.

C’est l’heure du bain : chaud ou froid ?

Avant de commencer une journée chargée ou après avoir affronté une journée exténuante, un bon bain peut vous donner la force nécessaire ou vous remettre d’aplomb. Rien ne vaut le bonheur de l’eau qui coule sur soi avec douceur tout en éliminant la sueur et les microbes. Mais quel bain choisir ? Le chaud ou le froid ? Et pour quelles incidences ?

Le bain chaud : avantages et inconvénients

Pour la plupart, le choix entre l’eau chaude et l’eau froide s’impose en fonction de la saison. Ainsi, c’est en hiver que l’eau chaude est plus sollicitée. Néanmoins, certains n’hésiteront pas à se rendre dans des stations thermales, des saunas ou des jacuzzis chauffés, en plein été, pour soigner et revitaliser leur corps.

Pourtant, on peut désormais s’offrir ce luxe tout en réduisant ses dépenses énergétiques et financières. L’efficacité de la pompe à chaleur permet à la fois de faire des économies et de profiter des valeurs d’un bain chaud tout en restant écolo.

L’eau chaude possède des propriétés de guérison inimaginables. On peut choisir de prendre un bain chaud pour :

  • Détendre les muscles et les articulations, soulager les nerfs et les afflictions corporelles ;
  • Stimuler la pression artérielle et le système cérébral, booster le système immunitaire ;
  • Équilibrer le taux hormonal, atténuer le stress et la tension, améliorer la qualité du sommeil ;
  • Éliminer les toxines, brûler les calories, nettoyer et affiner la peau, détoxifier le corps, etc.

Si ses avantages sont nombreux, le bain chaud a également des effets négatifs, notamment quand on en abuse. Il ne faut donc pas en faire un rituel quotidien. Mais surtout, attention à certaines utilisations spécifiques.

À plus de 35 °C, l’utilisation répétitive de l’eau peut provoquer une irritation cutanée et le flétrissement chez une personne à la peau sèche. L’eau utilisée pour les toilettes d’un nourrisson doit être approximativement équivalente à 37°. Utilisez un thermomètre pour vous en assurer.

Chez les diabétiques et les cœurs malades, un bain chaud peut être cause de fatigue et d’étourdissement. Nausées, vasodilatations excessives, brûlures et lésions, entre autres, nous enseignent que l’eau chaude doit être utilisée avec réserve et parcimonie.

Le bain froid : bon ou mauvais ?

D’un premier point de vue, la réponse à cette question paraît évidente. Le bain d’eau froide est en lui-même une forme de thérapie. Pour activer le flux sanguin et optimiser l’activité des cellules régénératrices, l’eau froide est votre meilleur allié.

Les bains chauds ont tendance à dilater la peau afin de la détoxifier. L’eau froide, au contraire, permet de refermer les pores et de raffermir la peau. L’alternance entre chaud et froid n’est d’ailleurs pas proscrite. Au contraire, elle permettrait, surtout après d’intenses activités physiques, de réduire l’acide lactique. L’athlète peut donc récupérer immédiatement. Tout comme l’eau chaude, l’eau froide éveille et stimule le système immunologique.

Mais plus intéressant encore, dès qu’un sujet entre en contact avec l’eau froide, l’organisme s’active pour générer de la chaleur. Ainsi, le corps entre en activité, il s’oxygène activement et obtient un regain d’énergie. En outre, pour produire de la chaleur, une forte quantité de graisse y passe nécessairement, d’où une potentielle perte de poids.

Que le bain froid soit une bonne chose est donc un fait établi, mais il n’est de lumière sans part d’ombre. Qu’en est-il donc des inconvénients de ce bain génial ?

En toute chose, l’excès nuit. De fait, une adhérence exagérée à cette thérapie peut tout aussi bien détruire la santé. Il s’agit d’ailleurs d’un traitement accessible sous recommandation. Prendre un bain froid par envie ou sans raison apparente peut compromettre l’organisme. De crainte de vous abîmer les poumons et de perturber votre rythme cardiaque, veuillez ne pas abuser du bain d’eau froide.

L’eau comme boisson chaude ou boisson froide ?

Pour une purification totale du corps et de l’esprit, boire de l’eau chaude après un bain serait une excellente initiative. En faire une habitude l’est encore mieux. Pour le bien-être quotidien, il est recommandé de boire de l’eau chaude le matin afin de galvaniser le système digestif. Et avec un peu de citron de préférence.

L’eau chaude guérit les règles douloureuses et favorise la perte de poids. C’est le meilleur breuvage pour revitaliser les cellules capillaires. Mais plus important encore, l’eau chaude agit contre le vieillissement précoce en régénérant les cellules épidermiques.

De son côté, l’eau froide est tout aussi pleine de capacités de guérison. Par exemple, on peut en boire pour lutter contre la cellulite, une infection cutanée généralement causée par des bactéries. En outre, l’eau froide hydrate mieux que l’eau chaude et régularise la température du corps. Néanmoins, elle reste potentiellement dangereuse dans le cas d’une consommation non appropriée.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, ingérer de l’eau froide n’atténue pas une montée de fièvre, bien au contraire. Le mieux, dans ce cas, c’est l’eau tiède. Par ailleurs, l’habitude de boire entre les repas n’est guère bénéfique, car solidifiant les graisses accumulées. C’est une cause évidente de constipations et de ballonnements.

Au demeurant, l’eau, qu’elle soit chaude ou froide, présente des avantages certains. Elle est le remède, l’élixir dont on ne peut se passer. Toutefois, ses bienfaits n’excluent pas une certaine mesure, une certaine tenue dans la consommation. Le fait est que l’eau froide et l’eau chaude sont aussi couvertes de vertus l’une que l’autre.

 Maintenant, vous vous demandez peut-être comment résoudre la question de la consommation sans trop dépenser. À cette préoccupation, nous vous recommandons simplement une pompe à chaleur air/eau réversible, capable de chauffer l’eau et de la refroidir au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *