Conua nutraceutique complements alimentaires et produits naturels

5 mythes sur l’alimentation que vous devez absolument connaître pour votre santé ! Aucun avis

Comments off

5 mythes sur l’alimentation que vous devez absolument connaître pour votre santé !

Pensez vous avoir une alimentation irréprochable ? 

Beaucoup le croient, mais c’est très rarement le cas.

Il existe des centaines de mythes sur la nutrition. Ces mythes sont à l’origine de nombreux problèmes de santé (obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers…) . Aujourd’hui je vais vous en dévoiler 5, peu connus, qui vous permettront d’améliorer votre alimentation. 

Je suis prêt à parier que vous commettez au moins une de ces 5 erreurs !

1er mythe : Les régimes sont le meilleur moyen de perdre du poids

Avez-vous déjà fait un régime ?

Lorsque l’on cherche à perdre du poids, cela apparaît comme une évidence. Cette méthode est même encore conseillée par de nombreux médecins. Mais qu’en est-il réellement ?

Qu’est ce qu’un régime alimentaire ?

Pour la plupart des gens, faire un régime revient à manger moins. En réalité c’est bien plus que cela. Un régime correspond simplement à un changement d’habitude dans votre alimentation. Cela peut être :

  • Manger plus pour prendre du poids
  • Consommer davantage de légumes
  • Éviter le gluten…

Le problème des régimes 

Ils ne sont pas tous mauvais. Les plus dangereux sont les régimes alimentaires restrictifs (vous consommez moins de calories que ce dont votre corps a besoin).

Pourquoi ?

En faisant cela vous allez créer un manque d’énergie. Vous perdrez beaucoup de poids très rapidement (surtout si le manque est important).

Là vous vous dites sûrement : “Mais c’est justement le but. Quel est le problème ?”

Il y en a plusieurs :

1) Vous perdrez plus facilement votre masse musculaire que votre masse grasse.

2) Ces régimes ne fonctionnent qu’à court terme. Ils durent souvent 1 à 2 mois.

A votre avis que va t’il se passer à la fin de cette période? Dans son livre, Michel Desmurget indique qu’après ce genre de régime, sur 100 individus, 95 reprennent tout le poids perdu.

Savez-vous pourquoi ? 

Dès le moment où vous stoppez cette carence, votre corps n’aura qu’un objectif : reconstituer ses réserves. Sans même que vous ayez besoin de manger beaucoup, vous prendrez du gras.

3) Vous avez faim. “Normal” me direz vous. C’est le principe même de ce régime. Le problème est que même plusieurs années plus tard, vous aurez faim. 

Lors de votre régime, votre corps produira des hormones de la faim (ghréline). L’inconvénient de ces hormones est qu’elles ne durent pas 1 à 2 mois comme votre régime. Deux ans plus tard, elles seront toujours présentes. 

Alors comment fait-on pour perdre du poids ?

Voici ce que je vous recommande : Ne mangez pas moins, mangez mieux. 

Qu’est ce que cela signifie ? 

Vous devrez :

  • Consommer moins de calories sans avoir faim. C’est-à-dire que vous remplacerez les aliments très caloriques que vous avez l’habitude de manger par d’autres contenant moins de calories. Vous n’aurez pas l’impression de manger moins. Et pourtant, le bilan calorique sera moins important. Donc vous perdrez du poids. 
  • Éviter les indices glycémiques (IG) élevés. Les aliments à IG élevé vous procurent un important boost d’énergie qui, s’il n’est pas utilisé, se transforme en gras. Si vous ne connaissez pas l’index glycémique de ce que vous mangez, tapez simplement “indice glycémique + nom de l’aliment” sur google. Si celui-ci est supérieur à 60, fuyez !
  • Compléter avec une activité physique régulière. Le meilleur moyen pour brûler du gras !

2e mythe : Prendre du poids est plus facile que d’en perdre

mythe alimentation 2

Au contraire, je dirai même que c’est plus difficile !

Evidemment, je ne vous parle pas de prendre du gras. Cela, tout le monde peut le faire. Il s’agit bien de prendre de la masse sèche (musculaire). 

D’où vient ce mythe ?

Deux études publiées dans le journal de l’obesity review ont démontré que :

  • Le poids d’une femme augmente d’environ 17% après avoir eu un enfant
  • L’activité physique diminue lors du passage à la vie adulte, entraînant une prise de poids

En bref, tout le monde prend naturellement du poids au cours de sa vie. Surtout lors du passage à l’âge adulte. 

Pour cette raison, les gens pensent qu’il est facile de gagner en masse musculaire. 

Qu’en est-il réellement ?

De nombreuses personnes ont du mal à prendre du poids. La morphologie joue un rôle très important.

Les personnes ectomorphes ont tendance à dépenser énormément de calories en faisant peu d’efforts. Ils sont donc contraints de consommer énormément s’ils veulent prendre du poids.

Vous êtes dans ce cas ? Vous vous posez sûrement cette question :

Comment prendre de la masse musculaire ?

Pour y parvenir, il existe de nombreuses méthodes. Voici celles qui ont fonctionné pour moi et que je vous recommande :

  • Consommer des aliments très caloriques et sains (beurre de cacahuète, flocons d’avoine, noix,…)
  • S’entraîner régulièrement en évitant le cardio. Cela permet de créer de la masse musculaire tout en évitant les grosses dépenses énergétiques.
  • Cuisiner des smoothies très caloriques. Boire permet de consommer beaucoup sans s’en rendre compte.
  • Consommer des bons lipides (dont nous allons parler dans la partie qui suit !)

Vous trouverez d’autres conseils pour prendre de la masse musculaire sur ce site : https://laprisedemasse.fr.

3e mythe : Le gras est mauvais !

idée reçue alimentation 3

“Evitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé”

Ce genre de slogans sont à l’origine de la mauvaise réputation des acides gras. Et pourtant, tout n’est pas à jeter. Certains de ces acides sont même indispensables pour votre organisme. 

Quelles sont les bonnes graisses ?

Les graisses peuvent être divisées en trois groupes :

1) Les acides gras saturés

Ces graisses favorisent le dépôt de cholestérol dans les artères. Cela a pour conséquence une explosion du risque de maladies cardiovasculaires. Vous retrouvez ces acides gras dans des aliments comme : le beurre, le fromage, la charcuterie,…

2) Les acides gras trans

Ceux-ci ont été créés par les ingénieurs agro-alimentaires. Vous les retrouvez dans un certain nombre de produits industriels. Ces acides gras ont des conséquences très néfastes sur votre corps (surtout pour votre cœur et vos vaisseaux sanguins).

3) Les acides gras insaturés

Ces derniers ont des rôles très bénéfiques pour le corps. Ils servent notamment à éviter les maladies cardiovasculaires. Certains sont même indispensables pour le fonctionnement de votre métabolisme (comme les oméga 3 et oméga 6). Vous trouverez ces acides gras dans des aliments comme : les oléagineux, l’huile végétale, les poissons gras, l’avocat,…

Vous l’aurez compris, seuls ces derniers sont à privilégier. 

Combien de lipides par jour ? 

Les lipides font partie des sept constituants de base de votre alimentation. Ils sont composés de plusieurs acides gras. 

Pour un corps en bonne santé, veillez à avoir un apport en lipide compris entre 0,8 et 1,2 g/kilo de poids de corps. Privilégier les bons lipides. Vous les retrouvez dans les aliments cités précédemment (poissons gras, noix, avocat).

Comment connaître la quantité de lipides ? 

La valeur est généralement indiquée sur l’emballage. 

Pour les aliments sans emballage, vous pouvez utiliser une application comme FatSecret. Elle vous permettra de déterminer le nombre de lipides et de calories dans chaque aliment. 

4e mythe : “Je ne consomme pas beaucoup de sucre”

idée reçue nutrition 4

A votre avis, consommez-vous plus de sucre que nécessaire ? 

Si vous ne le savez pas, je vous le dis : c’est le cas.

Pour un adulte, l’apport ne devrait pas excéder 30 g/jour (7 morceaux). Pour les enfants, l’idéal est de consommer au maximum 20 g/jour (5 morceaux). 

Pour vous donner un repère,une canette de 33cl de coca cola en contient 36,3 grammes.

Le sucre plus addictif que la cocaïne ?

Plusieurs études réalisées sur des rats ont menés à des résultats similaires :

  • Les rats préfèrent le sucre à la cocaïne
  • Lorsque ces animaux n’ont plus accès à celui-ci, leur humeur est modifiée (signe d’addiction)

Certains scientifiques refusent de qualifier le sucre de drogue addictive (car l’addiction vient du goût et pas de l’aliment). Ils s’accordent malgré tout pour dire que nous pouvons difficilement nous passer de cette substance. Mais est-elle vraiment dangereuse ?

Les dangers du sucre 

Malheureusement pour nous, le sucre est très nocif. Voici les trois dangers majeurs d’une consommation excessive :

  • Risque de maladies cardiovasculaires. Les personnes consommant 2,5x plus de sucre que la recommandation ont 2x plus de chances de mourir de maladie cardio-vasculaire (selon une étude à l’université d’Harvard). C’est le cas de nombreuses personnes. 
  • Risque de cancer. Une étude a montré que certaines cellules cancéreuses se nourrissent de sucre. 
  • Risque d’obésité. De nombreuses études ont montré la corrélation entre la consommation de sucre et l’IMC (indice de masse corporelle). Lorsque l’un augmente, l’autre suit. 

Le sucre est partout !

Vous vous dites peut-être : “Je ne mange pas de sucreries et ne bois pas de sodas. Aucun risque !”

Même dans ce cas là, sachez qu’il y a de fortes chances pour que vous consommiez malgré tout trop de sucre. 

Cette substance permet d’adoucir les plats et de les rendre plus addictifs. Les grandes entreprises agro-alimentaires l’ont bien compris. Aujourd’hui vous trouvez du sucre dans presque tous les repas industriels (même les légumes !).

Par exemple, consommer 300 grammes de carottes en conserve apporte 7,8 grammes de sucre. 

Comment éviter le sucre ?

Voici trois conseils pour diminuer votre consommation :

  1. Arrêtez les sodas. C’est la plus grande source de sucre et également une des plus mauvaises. 
  2. Évitez les aliments transformés et industriels. Privilégiez les légumes et fruits frais.
  3. Évitez les desserts sucrés après chaque repas. C’est une mauvaise habitude adoptée par un grand nombre de personnes.  

5e mythe : Les compléments alimentaires sont du dopage

mythe nutrition 5

J’ai récemment regardé une émission au sujet de la musculation chez les jeunes. Au début, tout allait bien. Puis le sujet des compléments alimentaires a été abordé. Et là… Catastrophe !

Je me rappelle d’une phrase qui m’a particulièrement choqué : “Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes se mettent à consommer des compléments alimentaires. L’utilisation de protéines en poudre, créatine et stéroïde a explosé ces dernières années.”

Oui oui, la protéine en poudre et les stéroïdes rangés dans la même case !

Cela illustre parfaitement l’ignorance du grand public concernant ces produits. 

Qu’est ce qu’un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont des denrées à but nutritif. Ils servent à compléter un régime alimentaire pour le rendre plus efficace. Les substances apportées par ces compléments sont déjà présentes dans votre organisme ou votre alimentation mais en quantité insuffisante. 

Qu’est ce qu’une substance dopante ? 

Les substances dopantes sont utilisées dans un but thérapeutique. Celles-ci sont définies chaque année par l’agence mondiale antidopage (AMA). L’utilisation de ces substances a uniquement pour but d’améliorer les performances sportives et non la santé (souvent même au détriment de celle-ci). 

Comment différencier les deux ?

Une substance dopante ne sera jamais vendue en grande surface ou dans des magasins de sport. Vous n’en trouverez pas non plus sur les grands sites de musculation vendant des compléments alimentaires. 

En général, les produits dopants sont vendus en pharmacie sous ordonnance. On en trouve également sur certains sites frauduleux. 

Mais ne vous en faites pas. Si vous utilisez des plateformes connues pour acheter vos compléments alimentaires (myprotein, ericfavre, Décathlon,…), vous ne risquez pas de rencontrer ce type de produits.

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre les principaux problèmes de notre alimentation actuelle. Aujourd’hui, le nombre de maladies liées à la malnutrition a explosé. L’afflux d’informations contradictoires, les messages publicitaires incitant à la surconsommation, les puissants lobby industriels…tout cela contribue malheureusement à la désinformation du public. 

Mais, il n’est pas trop tard pour changer nos habitudes. Commencez à modifier votre alimentation dès aujourd’hui!

N’hésitez pas à partager cet article à vos amis s’il vous a aidé. 

S'il vous plaît, donnez votre avis