Accueil - Aromathérapie - Biorythmes - Chromothérapie - Hydrothérapie - Luminothérapie - Phytothérapie - Sonothérapie - Librairie - Lexique des plantes - Nutrition - Divers - Annuaire - Plan du site

 www.bien-être-naturel.info  © tous droits réservés

BOUTIQUE

LIBRAIRIE

ANNUAIRE

THÉRAPIES

NUTRITION

PLANTES

DIVERS

Art du bien-être naturel

Art du bien-être naturel Art du bien-être naturel Art du bien-être naturel

ACCUEIL

Absinthe

Acanthe

Ache

Achillée millefeuille

Acore odorant

Agripaume

Aigremoine

Ail

Airelle

Alchémille

Alkékenge

Alliaire officinale

Ancolie

Anémone hépatique

Aneth odorant

Angélique

Anis vert

Arbousier

Argousier

Armoise

Arnica

Aspérule odorante

Aspic

Aubépine

Aulne

Aunée officinale

PLANTES A

Ail

Lexique des plantes médicinales

Fiche technique de l’Ail

Nom latin : Allium Sativum


Noms usuels : ail commun,
thériaque des pauvres,  chapon,
thériaque des paysans, ail de cuisine


Famille : Alliacées

L'ail, originaire d'Asie centrale, est cultivé en Orient depuis fort longtemps.

Il fut introduit en Europe dès le néolithique et était couramment utilisé par les Égyptiens, les Hébreux et les Grecs. Dioscoride le considérait même comme une véritable panacée. Quant à Galien, il le dénommait « thériaque des paysans ».

Au Moyen-Âge, l'ail fut un traitement préventif contre la peste et les médecins se protégeaient de cette maladie en plaçant des gousses d'ail dans un masque qu'ils s'appliquaient sur la figure.

Il s’agit d’une plante potagère, vivace, bulbeuse, qui peut mesurer jusqu’à environ 12 cm.

Propriétés et utilisations de l’Ail

Ses têtes se composent de plusieurs gousses, dites aussi caïeux.

Des feuilles entourent le bas de la tige.

Les fleurs, rosées ou blanches, peu nombreuses, s’épanouissent en ombelles durant l’été.

L’ail est considéré comme un « super aliment » tant ses propriétés sont intéressantes pour la santé.

Ail

Source photo Wikimédia

Sommaire du lexique des plantes médicinales

Sa consommation à l’état cru permet de préserver tous ses bienfaits.

Aussi est-il préférable d’éviter une cuisson trop prolongée.

L'ail est constitué de vitamines A, B1, B2, B6, PP et C et il contient également des sels minéraux et oligo-éléments (phosphore, manganèse, fer, cuivre, sélénium), acides aminés, antioxydants, l'allicine, saponines...

Son jus frais est un antibiotique qui permet de stopper le développement de nombreuses bactéries.

Concernant le problème de mauvaise haleine due à la consommation d’ail, il est recommander de mâcher soit des grains de café, du persil ou encore des feuilles de menthe.

Se brosser les dents n’a malheureusement pas d’effet car l’odeur désagréable est dégagée par des gaz produits par l’ail lors de la mastication ; ceux-ci perdurent durant plusieurs heures.

Attention à l’ail dit « désodorisé » car il semble que ses propriétés médicinales soient moindres.


Quelques astuces de nos grand-mères avec l’ail pour le bien-être


- Bouton de fièvre et acné : couper une gousse d’ail en deux et frotter doucement le bouton avec l’une des parties coupées.


- Vermifuge : consommer une gousse d’ail au cours des repas pendant une semaine environ.


******

Quelques trucs écologiques de nos grand-mères avec l’ail


- Se débarrasser des charançons : il suffit de placer des gousses d’ail aux endroits stratégiques. La méthode est également efficace contre les mulots.


- Repousser les insectes : placez une décoction d’ail aux emplacements désirés.


- Lutter contre les pucerons : hacher plusieurs gousses dans un grand litre d’eau bouillante. Laisser refroidir, filtrer et pulvériser sur les plantes contaminées.


- Conserver l’ail : pour garder toutes les propriétés de l’ail, il est conseillé de placer les gousses dans de l’huile.

PROPRIÉTÉS DE L'AIL

Hypotenseur, antiseptique pulmonaire et intestinal, antiseptique, expectorant, antidiabétique, révulsif, vermifuge, coricide, tonique, antispamodique, diurétique, hypotenseur.

La consommation d’ail diminue les risques de cancer de l’estomac et de l’intestin, même si l’on ignore encore quelle quantité est suffisante pour cette prévention.


UTILISATIONS DE L'AIL

Hypertension, infections intestinales, affections pulmonaires et intestinales, tabagisme, entorses, rhumatismes, foulures, maladies infectieuses, obésité, piqûres d'insectes, cicatrisation, fait baisser le taux de glycémie, problème d'appétit...

En usage externe, ce sont les gousses écrasées ou le jus qui sont employés. En usage interne, on utilise plutôt l’ail en poudre, en huile, en distillat ou encore en teinture.


CONTRE-INDICATIONS

Notamment : estomacs fragiles, dermatoses, ne doit pas être consommé en quantité en cas de prise d’anticoagulants et avant une opération chirurgicale, à éviter chez les femmes qui allaitent leur enfant (car l’ail a un impact sur le goût du lait).


AROMATHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication.


PHYTOTHÉRAPIE

Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication.


Autres sources d’informations intéressantes sur l’ail sur :

Passeportsanté

VERSION POUR MOBILE